PROJET PPIMA

Introduction

Le projet PPIMA (Public Policy information Monitoring Advocacy)  est un projet d’appui à la société civile et  à la population  dont le but est d’encourager les organisations de la société civile Rwandaise (OSCR) et les citoyens, afin de les aider  à s’organiser pour s’engager efficacement dans le processus de formulation , de mise en exécution  et de suivi des politiques  gouvernementales et locales.

Le projet résulte du souci que la société civile Rwandaise et les citoyens n’étaient pas intéressés , bien informés  ou bien organisés pour pouvoir s’engager activement  et efficacement  dans l’élaboration , la mise en exécution  et de suivi des politiques publiques  et dans le suivi d’utilisation des  ressources publiques  alloues aux activités de développement  économique et de réduction de la pauvreté. Le projet  contribue à l’amélioration de redevabilité afin de lutter contre les inégalités socio- économiques et la corruption.  Il vise également à la promotion de la participation au développement des groupes les plus vulnérables, plus spécialement  les femmes, les jeunes, les personnes handicapées et des membres  de la communauté Rwandaise historiquement marginalisée vivant dans le milieu rural.

Rendre compte est un aspect important  de la bonne gouvernance. Non prise en compte  de cet aspect peut conduire à la corruption  et au mauvais processus de prise de décisions  et à la non réactivité des acteurs publiques  empêchant les citoyens de jouir pleinement de leurs droit.

Le projet PPIMA cherche à combler cette lacune  en permettant d’acquérir les informations, les compétences, la confiance et les capacités organisationnelles nécessaire pour leur permettre de travailler efficacement pour augmenter leur voix et pour l’amélioration de livraison de services publiques.

Le projet a démarré avec l’année 2010  sous le financement de Norwegian Peoples’Aid (NPA).

 

Objectifs

  • Leprojet PPIMA a pour objectif d’encourager les organisations de la société civile Rwandaise (OSCR) et les citoyens, afin de les aider à s’organiser pour s’engager efficacement dans le processus de formulation et de mise en exécution des politiques en vue de s’assurer que ces  dernières assurent de bon services aux Rwandais en général et aux pauvres  plus spécialement aux femmes,  aux  jeunes, aux handicapés et aux membres de la communauté Rwandaise historiquement marginalisée.

Groupes cibles

  • 216 Points focaux (108femmes et 108hommes) de bonne gouvernance du PPIMA au niveau de 5 secteurs de Nyabimata, Ruheru, Muganza, Munini et Busanze tous du District de Nyaruguru
  • 24 Points focaux (13femmes et 11hommes) de bonne gouvernance du PPIMA au niveau de 4 secteurs de Mushubi, Mugano, Nkomane et Tare (Nyamagabe)
  • 16 para-juristes provenant de 8 secteurs de Nyaruguru (Nyabimata, Ruheru, Muganza, Munini, Busanze, Kibeho, Rusenge et Mata).
  • 70 Clients de l’AJIC chaque mois
  • Les structures organisées des femmes et des jeunes

Personnel

Pour mettre en exécution les activités du projet,  le projet a 5 agents à savoir :

  • 3 animateurs/formateurs qui accompagnent les initiatives citoyennes,
  • 1 coordinateur d’AJIC et son assistant, qui assurent le service d’appui juridiques.
  • Un personnel d’appui (comptable, caissière, gardiens…)

Principaux services

  • Promotion de la participation citoyenne dans l’élaboration, exécution et suivi des plans et politiques publics au niveau local et national,
  • Formation et accompagnement des animateurs/points focaux et des para-juridiques,
  • Faire le plaidoyer en rapport avec les problématiques soulevées par les citoyens,
  • Promouvoir la redevabilité des autorités vis-à-vis de la population
  • Promouvoir le respect des droits humains en luttant contre la corruption, l’injustice l’appui conseils aux citoyens en matière juridique.

Principales réalisations

Les principales activités du projet PPIMA sont les suivantes :

  • Mise en place d’une structure des personnes points focaux de la bonne gouvernance reconnue par les Districts de Nyaruguru et Nyamagabe, dans le cadre de la promotion de la participation citoyenne.
  • Mise en exécution de la carte modifiée cotée par les citoyens afin de promouvoir la participation des citoyens dans les 14 secteurs du  district de Nyaruguru et dans les 4 secteurs du district de Nyamagabe.
  • Réalisation des dialogues  au niveau du District afin d’échanger sur les priorités soulevées  par les citoyens.
  • Mise en place d’un centre AJIC (Centre d’anti-corruption, Justice et Information)
  • Organisation des cliniques mobiles afin de vulgariser les nouvelles lois.
  • Réalisation des dialogues au niveau du District en matière de la justice
  • Formation des autorités et les personnes focales de la bonne gouvernance du District de Nyaruguru et Nyamagabe sur les droits humains de base.
  • Sensibilisation de la population sur les différents  piliers de NST I (pilier économique, sociale, bonne gouvernance et Justice).
  • Formation sur la planification basée sur les droits humains, le plaidoyer et l’intégration du genre dans le développement.
  • Organisation des débats Radio diffusés dans le cadre de la promotion de la participation citoyenne.     

Quelques photos